side-area-logo

Tétras-lyre

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Description
Le Tétras-lyre (Tetrao tetrix)

Caractéristiques

Le Tétras-lyre ou Coq de bruyère, est un oiseau phasianidé mesurant 45 à 65 cm de long (45 à 80 cm d’envergure) pour 750 g à 1,5 kg. Sa durée de vie est comprise entre 6 et 9 ans.

L’espèce présente un dimorphisme sexuel important. Le mâle possède un plumage noir luisant à reflets bleus et une queue blanche en forme de lyre. La femelle possède quant à elle, un plumage plus discret, brun strié de noir et une queue légèrement fourchue.

  • Le mâle est appelé coq
  • La femelle est appelé poule
  • Le jeune est appelé poussin
Mode de vie

Le Tétras-lyre est un animal sédentaire, principalement actif en début et fin de journée.

En hiver, il ménage ses forces en passant la plus grande partie de sa journée dans un igloo creusé sous la neige pour éviter la perte de chaleur.

Habitat

Le Tétras-lyre est présent dans le massif alpin entre 1 400 et 2 300 m d’altitude, entre les forêts et les pelouses alpines, au sein d’espaces mosaïques en végétaux.

Son domaine vital est compris entre 50 et 400 ha.

Alimentation

Le Tétras-lyre est un animal essentiellement herbivore (graines, baies, aiguilles de conifères …) changeant son alimentation en fonction des saisons et des végétaux disponibles. Il peut compléter son alimentation par des insectes, des araignées et autres invertébrés.

Reproduction

Le Tétras-lyre est un animal polygame. Au printemps, les Coqs paradent dans des zones appelées lek où les poules choisissent les mâles qu’elles considèrent comme dominants. Par la suite, les femelles pondent 5 à 10 œufs qu’elles incubent durant 26 jours. Après l’éclosion, les jeunes restent avec leur mère jusqu’à l’automne.

Chasse et reproduction

L’Isère abrite 15% de la population nationale du Tétras-lyre (qui est d’ailleurs classé gibier sur le département). Il a la particularité de partager son lieu de vie avec les activités économiques et touristiques de montagne (alpage et ski). Ce contexte a poussé les chasseurs de l’Isère à travailler de concert avec les autres acteurs du territoire pour adapter les pratiques de chacun et ainsi, favoriser sa conservation. Dans cette optique, de nombreuses missions visant à assurer la stabilité de l’espèce sont effectuées par les chasseurs telles que des diagnostics habitats, des travaux de réouverture de milieux, des comptages de printemps et d’été ainsi que la mise en application de plans de chasse drastiques.

Dépliant tetras-lyre

Dépliant dérangement tétras-lyre

Dépliant tétras Agrifaune Belledonne

Dépliant tétras-lyre Agrifaune Vercors