side-area-logo

Perdrix grise

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Description
La Perdrix grise (Perdix perdix)   Caractéristiques : La Perdrix grise est un oiseau phasianidé à la silhouette arrondie originaire du nord de la France mesurant 31 cm de long (45 à 48 cm d’envergure) pour 300 à 400 g. Sa durée de vie est en moyenne de 7 ans.

La couleur du plumage (hors période nuptial) est gris-ocre. Le dimorphisme sexuel se fait au niveau du cou : les mâles présentant une tâche rouille en forme de fer à cheval à contrario des femelles.

  • Le mâle est appelé coq
  • La femelle est appelé poule
  • Le jeune est appelé perdreau.
  Mode de vie : La Perdrix grise est une espèce sédentaire qui vit en couple voire en trio de la fin de l’hiver jusqu’au printemps en formant une compagnie. Après l’éclosion des œufs, elle peut vivre en groupe de plusieurs familles. Elle vole peu même en cas de danger ; elle préfère fuir en piétant.   Habitat : La Perdrix grise vit dans les plaines céréalières mais son habitat le plus favorable reste les cultures en mosaïques avec des buissons servant de refuges.   Alimentation : Omnivore et opportuniste, la Perdrix grise se nourrit de végétaux tels que des graines et d’invertébrés comme les pucerons, araignées, fourmis (ressources principales des jeunes). En automne, elle accumule des réserves en vue de l’hiver. En été, ses périodes d’alimentation correspondent aux heures qui suivent le lever et le coucher de soleil.   Reproduction : La Perdrix grise est monogame. Les couples se forment en hiver. En avril-mai, les poules font leurs nids dans le couvert de la végétation. La couvaison dure 23-25 jours. Une fois nés, les perdreaux quittent le nid et restent avec leurs parents jusqu’à l’automne.   Chasse et préservation de l'espèce : La Perdrix grise est classée gibier en Isère. Les conditions météorologiques (pluie, froid…) ont un impact important sur la fécondité et l’accessibilité à la nourriture pour cette espèce ; ce qui peut impacter le maintien des effectifs. Dans cet optique, de nombreuses missions de sauvegarde sont mises en place par les chasseurs de l'Isère telles que la restauration d’habitat.