side-area-logo

Faisan commun

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Description
Le Faisan commun Caractéristiques

Le Faisan commun, souvent juste nommé Faisan dans le langage courant, est un oiseau phasianidé originaire d’Asie mesurant 75 à 90 cm de long (70 à 90 cm d’envergure) pour 1,4 kg. Sa durée de vie est en moyenne de 8 ans.

L’espèce présente un dimorphisme sexuel marqué. Le mâle a un plumage coloré rouille et ocre aux reflets brillants, tandis que la femelle en a un brun clair tacheté de brun foncé.

  • Le mâle est appelé faisan
  • La femelle est appelée faisane
  • Le jeune est appelé pouillard (jusqu’à 4 semaines) puis, faisandeau.
Mode de vie

Le Faisan est un oiseau sédentaire et solitaire. Cependant en période de reproduction, il est possible de voir un mâle accompagné de femelles.

En cas de danger, il fuit en piétant et non en s’envolant. La nuit, pour échapper aux prédateurs, il se perche dans un arbre. Toujours pour se protéger, la femelle de par la couleur de son plumage présente un camouflage quasi-parfait.

Habitat

Le Faisan se retrouve dans des milieux très divers à travers la plaine et la moyenne montagne ; ce qui montre sa capacité d’adaptation. Néanmoins, son milieu de prédilection reste les environnements composés de boqueteaux et de haies touffues.

Alimentation

Le Faisan est un animal omnivore. Il se nourrit à la fois de végétaux (graines, bourgeons…) et d’insectes (essentiellement les jeunes faisans).

Reproduction

Le Faisan mâle est un animal polygame qui chante au printemps pour intimider les concurrents et séduire les femelles.

La faisane fécondée pond entre 9 à 12 œufs en avril-mai qu’elle couve durant 25 jours.

Chasse et préservation de l'espèce

Le Faisan est une espèce classée gibier en Isère. A l’état naturel, le Faisan n’existe pas car il s’agit d’une espèce vulnérable à la prédation et aux intempéries. Il est donc le plus souvent issu de lâchers. Dans l’optique de préserver cette population, de nombreuses opérations sont effectuées (lâchers d’oiseaux reproducteurs, aménagement de milieux favorables, comptages…).