Galliformes de montagne

Espèce patrimoniale par excellence, le Tétras-lyre n’en est pas moins un gibier prisé par de nombreux passionnés de chasse en montagne.

Pour permettre la pérennité de cette chasse, la stabilité de la population des tétras-lyres est nécessaire.

La FDCI et ses nombreux partenaires mènent en ce sens des actions phares de préservation de leurs habitats et de sensibilisation des publics.

Chiffres clefs
1 800 à 2 000 couples

de tétras-lyres présents en Isère (soit 10% par rapport à la population alpine)

100% des massifs montagneux

du Sud de l’Isère colonisés par l’espèce

1985

début de la gestion de l’espèce et de ses habitats par les chasseurs de l’Isère

700 jours

consacrés annuellement à la gestion de l’espèce par le monde de la chasse en Isère  (engagements bénévoles des sociétés de chasse)

Depuis plusieurs décennies, les effectifs alpins de tétras-lyres accusent un léger recul dont la perte d’habitats est clairement le facteur principal. En effet, les aménagements touristiques en montagne et la déprise agricole dans les alpages réduisent régulièrement les habitats de reproduction.

Le développement important de nombreuses activités de loisirs en montagne entraîne aussi un dérangement accru pour les oiseaux.

Fort de ce constat, de nombreux partenaires unissent moyens et compétences pour entretenir et réhabiliter les landes à rhododendrons et myrtilles, chères aux tétras-lyres.

Depuis 5 ans, le plan d’action Tétras-lyre a ainsi permis aux services de l’état, aux établissements publics, aux aménageurs, aux alpagistes, aux associations de protection de la nature, aux chasseurs et bien d’autres partenaires, de travailler ensemble à la conservation de l’espèce et de ses habitats.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA